Mélisande [électrotrad] – Flash de mémoire

DÉCOUVREZ MÉLISANDE [ÉLECTROTRAD]

NOUVEL ALBUM “FLASH DE MÉMOIRE”
DISPONIBLE LE 19 NOVEMBRE

 

Après des années à dénicher les secrets musicaux les mieux gardés du répertoire traditionnel québécois, le duo Mélisande [électrotrad] revient à la charge avec un quatrième album plus accessible et surprenant que jamais. Flash de mémoire s’inscrit bien sûr dans l’esthétique franchement originale qui définit le groupe, mais cette fois, Mélisande et Alexandre revisitent des airs bien connus des grandes foules. On nous invite ici à revêtir nos ceintures fléchées et nos combinaisons interstellaires pour redécouvrir les grands classiques d’hier et d’aujourd’hui sous la loupe endiablée d’un groupe qui ne ressemble à personne.

 

« Flash de mémoire résume bien la démarche que nous avons avec la musique traditionnelle : nous posons un regard actuel sur des chansons du passé en leur apportant un nouvel éclairage. Tel un flash, nous exposons du matériel ancré dans la mémoire collective sous un nouveau jour. » – Mélisande [électrotrad]

 

Respecter, adapter, s’approprier
La réalisation de Flash de mémoire a été confiée à Gabriel Ethier, un complice de longue date qui était également à la barre du dernier album du groupe. D’entrée de jeu, les sonorités électros qu’il a développées s’imposent avec un entrain, une profondeur et un soin exemplaires accordés aux textures. C’est ainsi que l’album prend son envol avec « Y a pas grand chose dans l’ciel à soir », chanson de Paul Piché devenue un véritable incontournable. Car c’était là aussi l’objectif de Mélisande [électrotrad] : mettre en lumière l’influence de la musique traditionnelle dans le répertoire contemporain. Avec son ambiance électro et ses nouveaux accords, la pièce donne le ton pour la suite. « Dondaine » prend le relais avec un tout nouveau texte adapté par Mélisande. On reprend l’exercice avec « Au chant de l’alouette », autre incontournable connu de tous, qui prend un tout nouveau visage : celui des nuits blanches à danser sur la piste. C’est ensuite au tour de Groovy Aardvark d’être célébré par le mégasuccès « Boisson d’avril », où on retrouve la fameuse ligne de guitare à la flûte traversière et au violon sur un rythme électro texturé. Mélisande [électrotrad] s’attaque aussi à de véritables monuments : « V’là le bon vent », revue et corrigée à la lumière des mois difficiles de la pandémie, puis « Dégénérations », où la guimbarde mène le bal. Toujours sur le rythme contagieux d’une piste de danse inépuisable, l’album évolue avec « Le geai », peut-être la moins connue du lot, mais dont l’adaptation réjouit avec le thème joué à la flûte. Vient ensuite « Les étoiles filantes », des Cowboys Fringants, où on apprécie la nostalgie des belles années au rythme des synthétiseurs rétros qui côtoient la ligne mélodique manifestement trad. Clin d’œil au mythique groupe Garolou, « Belle hirondelle » nous raconte ensuite une magnifique histoire d’amour à distance. L’album se clôt sur une adaptation de « La marche du président », écrite par Robert Charlebois et Gilles Vigneault en 1968, en pleine révolution tranquille. Si ces deux géants ont effectivement changé la face de la chanson québécoise au fil des ans, on peut dire qu’avec ce nouvel album, Mélisande [électrotrad] révolutionne à son tour le visage de la musique traditionnelle d’ici.

Lancement de l’album au Mundial Montréal !
Flash de mémoire sera disponible sur toutes les plateformes numériques dès le 19 novembre 2021 et fera ses premiers pas sur la scène de l’Astral le soir même, au spectacle de clôture du réputé évènement Mundial Montréal, le rendez-vous nord-américain des musiques du monde.

Qui est Mélisande [électrotrad] ?
Mélisande et Alexandre se sont rencontrés en 2007 après des carrières respectives remplies de rebondissements. Tantôt dans des groupes trad, tantôt dans des groupes rock, ils ont parcouru chacun de leur côté de nombreuses scènes d’ici et d’ailleurs. Quand ils se trouvent, c’est non seulement le coup de foudre amoureux, mais aussi la naissance de leur alliance musicale. Ensemble, ils fusionnent la chanson traditionnelle québécoise et la musique électro, ce qui les démarque dès la sortie de leur premier album, Les métamorphoses, en 2014. Le groupe prend la route, puis produit un deuxième album (Les millésimes), puis un troisième (Les myriades) encore une fois salué par la critique. Leur travail est récompensé par un Canadian Folk Music Award, deux Independent Music Awards et plusieurs nominations (ADISQ, GAMIQ, CFMA, IMA). Le duo a présenté plus de 250 spectacles partout dans le monde et lance à l’automne 2021 un quatrième album axé sur les chansons d’hier et d’aujourd’hui pour rappeler à quel point la musique traditionnelle a façonné la musique contemporaine.

 

-30-
Source : Les Disques Passeport
Relations de presse : Simon Robitaille, Taxi Promo | (514) 402-4254 | simon@taxipromo.ca

  1. Y a pas grand chose dans l'ciel à soir Mélisande [électrotrad] 3:33
  2. Dondaine Mélisande [électrotrad] 3:05
  3. Au chant de l'alouette Mélisande [électrotrad] 3:46
  4. Boisson d'avril Mélisande [électrotrad] 4:18
  5. V'là le bon vent Mélisande [électrotrad] 2:46
  6. Dégénérations Mélisande [électrotrad] 3:56
  7. Le geai Mélisande [électrotrad] 3:50
  8. Les étoiles filantes Mélisande [électrotrad] 3:35
  9. Belle hirondelle Mélisande [électrotrad] 4:07
  10. La marche du président Mélisande [électrotrad] 4:30