Roy Davis

DÉCOUVREZ ROY DAVIS

NOUVEL ALBUM LES OMBRES
DISPONIBLE LE 29 OCTOBRE 2021

 

Quelques semaines après la sortie de « J’ai pas peur du noir », un extrait radio rempli de promesses, Roy Davis lance son tout premier album en carrière : Les ombres. Les douze titres de cet opus réalisé par Joël Côté-Bergevin (Pete Fortier) sont étonnamment matures et aboutis pour une première incursion dans l’industrie, nous laissant deviner un artiste en plein essor. Roy Davis a le don pour des mélodies pop accessibles et raffinées, et son univers a tout ce qu’il faut pour charmer de nombreux mélomanes.

Un premier album profond et unique
Après une ouverture orageuse, l’album s’élance avec « Le corps qui parle », dont les arrangements élaborés autour d’une guitare acoustique maîtrisée permettent d’installer une ambiance à la fois fantomatique et ample. D’abord nostalgique et introspectif, Roy Davis explore ensuite l’espoir d’un monde meilleur avec « Je compte les feuilles », où on reconnaît les influences de Daniel Bélanger dans l’approche de l’instrumentation, entièrement assurée par Roy Davis et Joël Côté-Bergevin. La majorité des chansons sont déployées autour de mélodies originales, en particulier l’entraînante « Repartir comme avant », qui vient juste avant la toute douce « Partir en mer », dans laquelle on découvre tout le registre et la sensibilité de l’auteur-compositeur. Vient ensuite « J’ai pas peur du noir », premier extrait de l’album dont la rythmique des mots est tout simplement addictive, puis « Je suis la montagne », une pièce plus complexe, exactement à l’image du sentiment qu’elle décrit : l’acceptation de la mort qui approche. En plein cœur de l’album, Roy Davis nous présente « Sabrina », une pièce instrumentale en hommage à sa grande sœur, décédée à onze jours seulement. Elle aurait eu 29 ans le 7 octobre dernier. Après cet interlude très personnel, l’auteur-compositeur nous ramène à la chanson avec « J’ai perdu au jeu », où la guitare mène encore le bal de belle façon sur une mélodie ficelée autour de ces moments difficiles qu’on voudrait voir passer plus vite. Roy nous donne l’occasion de nous évader avec les pièces « Jusqu’à l’oubli » et « Nos corps divers », où guitares et cordes s’échangent le projecteur. Vient ensuite « Tit-gars », entraînante et découpée, qui nous démontre encore une fois tout le talent de mélodiste du jeune artiste. L’album se termine sur la magnifique guitare d’« Une histoire de fantôme », écho direct à la première pièce. D’une chanson à l’autre, cet album manifestement automnal nous dévoile en douceur un artiste prometteur et franchement accompli.

Lancement et vidéoclip
L’album Les ombres sera disponible sur toutes les plateformes numériques dès le 29 octobre. On peut également découvrir l’extrait « J’ai pas peur du noir » dans un vidéoclip réalisé par Dylan Deblois tout comme « Partir en mer », monté avec les images magnifiques de Voilier les Copains, un couple de Québécois qui parcourt les mers.

Qui est Roy Davis ?
Natif de Lévis, Roy Davis grandit dans une famille remplie de musique et tombe rapidement sous le charme de la guitare. À 17 ans, il délaisse ses études pour s’investir entièrement dans une carrière de guitariste dans le groupe métal Waking from Oblivion, avec qui il fait une centaine de spectacles au Québec. Son deuxième groupe, A Hundred Ghosts, pourtant très prometteur, se sépare malheureusement et le jeune artiste choisit plutôt de se réorienter en cinéma. En 2020, la pandémie éclate et Roy Davis se retrouve à la maison devant des études qui l’ennuient. C’est alors qu’il renoue avec la guitare et compose spontanément les chansons de son tout premier album, Les ombres, qui sera lancé en octobre 2021 sous l’étiquette des Disques Passeport.

-30-
Source : Les Disques Passeport
Relations de presse : Simon Robitaille, Taxi Promo | (514) 402-4254 | simon@taxipromo.ca

  1. Le corps qui parle Roy Davis 3:35
  2. Je compte les feuilles Roy Davis 3:02
  3. Repartir comme avant Roy Davis 3:01
  4. Partir en mer Roy Davis 3:44
  5. J'ai pas peur du noir Roy Davis 3:47
  6. Je suis la montagne Roy Davis 3:03
  7. Sabrina Roy Davis 2:19
  8. J'ai perdu au jeu Roy Davis 3:10
  9. Jusqu'à l'oubli Roy Davis 2:54
  10. Nos corps divers Roy Davis 3:48
  11. Ti-gars Roy Davis 3:28
  12. Une histoire de fantômes Roy Davis 4:34